Foire aux questions

Vol d'initiation

Je souhaite offire un vol d'initiation à un enfant. Quelle est l'âge minimum?


Il s'agit surtout ici d'une question de taille. Un enfant trop petit risque d'être trop enfoncé dans le siège du planeur et ne pas avoir facile à voir à l'extérieur: c'est la meilleur façon de les rendre malade. Pour éviter cela, une taille d'au moins 1m30 est requise. Notez aussi que le porte du parachute est obligatoire et n'existe qu'en taille unique. Le parachute n'est donc abolument pas adapté pour les passager de moins d'1m30.




Je souhaite faire un vol d'initiation avec mon/ma copain(e). Est-il possible d'embarquer à deux dans un planeur pour un vol d'initiation?


Maheureusement, non. Les planeurs sont des biplaces, pilote compris.




Est-il possible d'accompagner en piste une personne effectuant son bâpteme de l'air?


Tout à fait! Vous pouvez venir assister au décollage et à l'atterrisage en bord de piste. Une zone est amménagé au seuil de piste. Attention: veuillez respecter les consignes du pilote accompagnant pour vous en rendre en piste, de même que pour le chemin du retour. Les piétons ne peuvent circuler que dans des zones très précises tout en faisant attention aux aéronefs.




Que dois-je prévoir pour effectuer mon vol?


Pour un bon confort en vol, nous vous conseillons de vous munir de lunette de soleil et d'un couvre-chef (un chapeau de type "bob" étant l'idéal). Munissez-vous de chaussure légères. Evitez botinnes et chaussures à talon aiguille. Evitez à tout prix un repas lourd et acloolisé avant le vol.




Que se passe-t-il en cas de mauvais temps ?


Si les conditions météo ne sont pas au beau fixe, un responsable du club vous contactera 24h avant le rendez-vous pour annuler le vol et éventuellement fixer un nouveau rendez-vous.




Quand est-il possible d'effectuer un vol d'initiation?


Nous volons d'avril à fin octobre. Pour les vols d'initiation, nous sommes disponibles les weekends.




Aurais-je la possibilité de prendre les commandes durant le vol?


Bien sûr! N'hésitez pas à en faire la demande à votre pilote avant le décollage. Evidement, le commande ne pourront vous être cédées qu'à une altitude suffisante et hors des phases de décollage et d'atterrisage. Attention toutefois: si les conditions sont difficiles, le pilote gardera probablement les commandes tout au long du vol et ce, pour vous garantir la durée du vol. Par ailleurs, les commandes ne pourront etre cédées que si votre pilote accompagnant est un instructeur.




En vol d'initiation, puis-je choisir mon siège dans le planeur ou le motoplaneur?


Pour le planeur: Tout dépend de la qualification de la personne vous prenant en charge. Un instructeur peut prendre son passager à l'avant ou à l'arriere. Un pilote non-instructeur est obligé de prendre son passager en place arrière. Si vous tenez absolument à être en place avant, il faut demander à voler avec un instructeur mais cela dépend de leur disponibilité. Si la personne effectuant le vol d'initiation pèse moins de 50kg, elle devra obligatoirement se mettre en place arrière et ce, pour des raison d'équilibre de la machine. Pour le motoplaneur: Les deux sièges sont côte à côte. Le commandant de bord se met à gauche et le passager à droite.




Est-il possible d'effectuer un vol découverte en semaine?


Gardez à l'esprit que CAP Vol à Voile est une association de bénévoles. Dès lors, il est difficile de trouver des volontaires en semaine pour effectuer des vols en planeur. De plus, le vol à voile est avant tout un sport d'équipe qui nécessite la collaboration de plusieurs membres. En effet, pour qu'un vol soit réalisable, il est nécessaire qu'au moins 4 bénévoles aient pu se libérer (Pilote planeur, pilote remorqueur, planchiste et aidant au décollage). Le motoplaneur ne nécessitant que la présence du pilote pour décoller, il est possible d'effectuer un vol en semaine. Cela ne se fait toutefois qu'à titre exeptionnel et sur rendez-vous uniquement.




Est-il possible de faire un vol d'initiation sans avoir réservé, ni payé à l'avance.


Oui, c'est possible. Sachez cependant qu'il n'y a aucune garantie que le vol pourra se faire. Les élèves-pilotes auront la priorité sur vous, de même que les personnes ayant réservés un vol d'initiation. Par ailleurs, le vol devra être payé en cash au pilote avant le décollage (pas d'autre moyen de paiement).




Combien de temps dure un vol d'initiation ?


Pour un vol en motoplaneur, nous garantissons une heure de vol. Pour un vol en planeur, c'est plus délicat: tout dépend de la présence ou non de courants ascendants pour maintenir le planeur en l'air. Le pilote fera tout ce qu'il peut pour rester 30 minutes mais le vol pourrait s'écourter au bout de 15-20 minutes.




Est-il possible de prendre des photos et de filmer en vol ?


Tout à fait! Faites toutefois bien attention à ce que votre matériel ne vous échappe pas des mains en vol: il pourrait tomber dans un endroit inaccessible et bloquer les commandes. Un de nos planeurs est équipé d'attaches pour Gopro en bout d'aile et une attache Sonycam au sommet du fuselage: n'hesitez pas à apporter votre Gopro ou votre Sonycam si vous en avez une.




Qu'est-ce qu'un voucher?


Si vous souhaitez offrir un vol planeur ou motoplaneur, nous pouvons vous fournir un voucher. Il s'agit d'une composition graphique reprenant le nom de la personne recevant le bon et les conditions de vente. Vous disposerez ainsi que quelques chose de physique à offrir. Ce voucher se présente sous la forme d'un fichier pdf qui vous sera envoyé par mail et uniquement après réception du paiement (ou preuve que ce dernier a bien été effectué). Nous n'envoyons pas de voucher papier par la poste. Le voucher papier n'est pas indispensable pour effectuer le vol. Seule le paiement effectué sur le compte du club a valeur de réservation. Vous pouvez très bien faire un vol d'initiation sans demander de voucher.




Je dispose d'un BONGO. Comment l'utiliser?


Attention: les bon-cadeau BONGO n'ont rien à voir avec les vouchers de CAP Vol à Voile! A l'aérodrome de Temploux (Namur), il y a en fait deux clubs de planeurs:
- CAP Vol à Voile, c'est à dire nous.
- Le CEVV (Cercle Européen de Vol à Voile) -> www.cevv.be Nous partagons le même hangar mais sommes deux entitées distinctes. Seul le CEVV prend en charge les Bongos. Pour utiliser votre bon BONGO, veuillez contacter Guy Rousseaux, responsable au CEVV: rousseaux.guy@gmail.com





Formation

Dois-je passer un examen médical pour débuter une formation?


L'examen médical n'est pas obligatoire pour débuter la formation. Elle ne le sera qu'à partir du premier vol solo. Considérer que votre première saison en tant qu'élèv ne necessitera pas de visite chez le médecin. Dans tout les cas, si vous êtes sur le point d'être lâché solo, votre instructeur vous fera savoir qu'il est temps de passer la visite médicale.




Dois-passer un examen théorique avant de commencer la formation pratique ?


Le théorique n'est absolument pas obligatoire pour commencer la pratique. La réussite de l'examen théorique n'est exigée que pour l'obtention de la licence de pilote de planeur. Cette licence ne peut être demandée qu'après avoir été lâché solo, avoir effectué un certains nombres d'heures de vol seul et d'avoir reussi l'examen pratique. Le theorique peut donc attendre mais on ne peut que vous conseiller de suivre les cours théoriques (de novembre à mars) en vue de préparer votre saison de vol. Par ailleurs, sachez que chaque vol est précédé d'un briefing donné par l'instructeur et suivit par un débriefing. Lors de ces briefings, l'instructeur abordera les notions théoriques qui seront appliquées durant votre vol.




Y a-t-il un âge limite pour se lancer dans une formation de pilote?


Nous avons des élèves de plus de 70 ans en formation et cela ne leur pose pas de problème! Pensez juste à consulter votre médecin avant de tenter l'aventure pour éviter toute déconvenue.




Si j'entamme une formation, en combien de temps pourrais-je voler seul ?


Cela dépend bien sûr des aptitudes de chacun et de sa régularité. Le facteur le plus déterminant semble être l'âge de l'élève au début de sa formation. Par expérience, nous pouvons dire que le nombre de vols nécessaire pour être lâché solo correspond à l'âge de l'élève-pilote. Ainsi, un élève de 15 ans sera généralement près au bout de 15-20 vols alors qu'une personne de 50 ans en aura peut-être besoin d'une cinquantaine. Bien sûr, l'âge ne fait pas tout. L'assuidité joue un rôle important. Un élève qui ne vol qu'une fois par mois aura peu de chance d'être lâché un jour. Pour optimiser votre formation, nous vous conseillons de participer à un de nos stages d'été pendant lesquels vous pourrez enchainer de nombreux vols: c'est le meilleur moyen de progresser rapidement.




Combien coûte une formation complète?


Pour obtenir sa licence de pilote de planeur, l'élève se doit d'avoir effectué au minimum: - 45 décollages (dont au moins 5 vols solos) - 15h de vol - Un vol sur la campagne, généralement effectué sur motoplaneur En tenant compte du prix du remorqué (30€/décollage), du coût de la location du planeur (0.40€/min) et du vol campagne en motoplaneur (+/-150€), on arrive à: 45x30€ + 15x60x0.4€ +150€ = 1.830€ A cela s'ajoute des frais annexes comme: - L'assurance (25€) - Le carnet de vol (5€) - Le manuel (40€) - La cotisation fédération (15€/an) - La cotisation club (345€/an >25ans) Comptez donc un minimum de 2.260€ pour obtenir une licence de pilote de planeur (2.645€ si la licence est obtenue en 2 saisons, ce qui est le plus probable). Attention, il se peut que l'élève ait besoin de plus de vols d'instruction que ce qui est requis par les minimas légaux. Dans ce cas, le coût pourrait être plus élevé. Remarques: les 45 décollages et 15h de vol inclus les vols solos ET avec instructeur. Il est donc possible d'arriver au quota en faisant 25 vols d'instruction et 20 vol solos.




Je peux voler solo mais n'ai pas encore ma licence. Quelle différence?


Au cours de la formation, l'instructeur décidera d'autoriser l'élève à voler solo, une fois que ce dernier aura maitrisé chaque aspect du vol. A partir de ce moment, l'élève devra effectuer au moins 5 vols solo avant de pouvoir présenter son examen pratique final. En tant que pilote "solo" mais non-licencié, l'élève est soumis à des restrictions: - Il ne peut voler que sous la surveillance d'un instructeur: un instructeur doit être en piste pour superviser le vol. - L'élève doit demander l'autorisation à l'instructeur pour décoller. Ce dernier pour donc refuser à l'élève d'effectuer son vol s'il juge les conditions risquées pour un jeune pilote solo. - L'instructeur peut obliger l'élève à refaire des vols en double commande, si nécessaire. Après avoir passé son examen pratique avec succès et recu sa licence, l'élève n'est plus soumis à cette surveillance. Il peut se présenter sur n'importe quel terrain pour voler en planeur ou acheter sa propre machine: il est désormais seul responsable de sa propre sécurité.





Général

Le vol à voile est-il un sport dangereux?


Ce n’est pas un sport dangereux mais il présente évidemment des risques. Le club met au premier plan la sécurité tant au niveau des qualifications des pilotes que du matériel volant et au cours des opérations en vol et en piste. Depuis sa création, CAP Vol à Voile n'a connu aucun accident ayant fait des blessés. Le vol à voile est d'ailleurs reconnu comme une des activités aériennes les moins accidentogènes (le risque le plus élevé revenant aux ULM). Les seuls incidents à déplorer sont généralement dû à des atterissages durs effectués par des élèves en formation et ne résultent qu'en dégâts mineurs sur les machines. Nous évoluons dans un environnement très sécurisant et les pilotes qui vous accompageront sont bien évidement tous brevetés et ont à leur actif plusieurs dizaines d'heures de vol en tant que commandant de bord. Leurs compétences sont évaluées tous les ans et ils se doivent de passer régulièremet un check up médical.




Y a-t-il des contre-indications médicales pour la pratique du vol à voile?


Concernant un vol d'initiation, nous nous réservons le droit de refuser toute personne souffrant d'un affection qui conduirait le passager à faire perdre le contrôle de l'appareil au pilote. Cela inclut notamment les personnes souffrant de troubles du comportement ou d'épilepsie. De même, les personnes sous influence de l'alcool ou de drogue se verront refuser le vol. Si vous souffrez d'une autre pathologie, n'oubliez pas d'en parler à votre pilote. Il en tiendra compte pendant le vol. Si vous désirez vous lancer dans une formation pour devenir pilote de planeur, sachez que certaines pathologies peuvent vous déclarer définitivement inapte, parmi lesquelles, notamment: - L'épilepsie - Les atteinte du système nerveux - La surdité totale - ... Pour une liste plus exhaustive, vous pouvez consulter le document suivant : Critères médicaux d'aptitudes En cas de doute, n'hesitez pas à consulter votre médecin avant de vous lancer dans la formation.




Je suis paraplégique. Puis-je pratiquer le vol à voile?


Pour piloter un planeur, il est nécessaire de manipuler des palonniers, sortes de pédales qui actionnent la gouverne de direction. Vous pouvez cependant effectuer un vol d'initiation sans problème. Si par la suite vous souhaitez devenir pilote de planeur, sachez que des solutions existent! En effet, il est possible d'équiper un planeur d'un "malonniers". Il s'agit d'une commande remplacant le palonnier et se manipulant de la main gauche ce qui rend le planeur accessible au paraplégique. Malheureusement, CAP Vol à Voile ne dispose pas de ce type de planeur mais vous pouvez vous tourner vers le Tournai Air Club et son projet T4: http://www.tournai-air-club.eu/projet/p4




Est-on facilement malade en planeur ?


Cela dépend de chacun. Le planeur est un expérience très particulière: certaines personnes jamais malades dans des attractions à sensation le seront en planeur et vice-versa. Dans tous les cas, il est important de signaler au pilote les permiers sympome de nausées dès qu'ils se présentent. Le pilote cessera immédiatement de spiraler pour effecuer une longue ligne droite en air calme en attendant que cela passe. Dans le cas contraire, il entamera une descente en douceur. Il vaut mieux un vol trop court qu'un vol trop long. Nos pilotes feront tout pour vous garantir une bonne experience. C'est d'ailleurs dans leur intérêt: si vous vous sentez mal, ils sont responsables du nettoyage. Eviter un repas lourd ou gras avant le vol, ne pas boire d'alcool (la réglementation nous interdit d'ailleurs de faire voler un passager en état d'imprégnation alcoolique).




Quelle est la limite de poids et de taille pour embarquer dans un planeur?


Les tailles supérieures 1m95 et un poids supérieur à 100kg, parachute compris, ne sont pas admis pour des raisons techniques et de sécurité.




Je suis sujet au vertige...


La sensation de vertige ressentie lorsqu'on est en haut d'une échelle ou au bord du vide ne se reproduit pas en planeur. Soyez rassuré!




Les chiens sont-ils autorisés en piste ?


Non.




Quelles sont les conditions météo défavorables à l'activité ?


De manière globale, il ne faut pas s'attendre à ce qu'un planeur sorte du hangar si: - Il pleut - Le temps est à l'orage - Le vent souffle à plus de 40km/h - Le plafond est trop bas (base des nuages en dessous de 500m) Dans ces conditions, inutile de venir au terrain pour voler. Si vous avez réservé, le responsable du club vous contactera pour fixer un nouveau rendez-vous.




Le parachute est-il obligatoire en planeur?


Oui! Le parachute est une obligation pour les vols en planeur en Belgique Mais rassurez-vous, personne n'a déjà eu à s'en servir à Temploux! D'après les plus anciens, le dernier saut en parachute forcé en Belgique date des années 70. Quoiqu'il en soit, il apporte un confort non négligeable en vol, le dossier des sièges des planeurs n'étant pas rembourrés.




CAP Vol à Voile est-elle une société commerciale?


CAP Vol à Voile est une ASBL dont l'objectif est la formation et le perfectionnement au vol en planeur. Le club fait partie de l’ATO 326 de la F.C.V.V, ce qui en fait un organisme de formation approuvé par la BCAA (Belgian Civil Aviation Authority) et répondant aux prescrits de l’Agence Européenne pour la Sécurité de l’Aviation (EASA). Nous sommes un club d'une soixantaine de membres dont environ 35 sont des pilotes actifs. Notre association fonctionne uniquement sur la base du bénévolat. Les vols de formation, l'organisation des pistes, l'entretien des planeurs et les vol d'initiation sont rendus possibles gâce à la participation des membres prenant sur leur temps libre pour faire fonctionner le club et ce, sans contre-partie pécuniaire. De ce fait, les instructeurs ne se font pas rémunérer pour les heures passées à former les élèves. Il ne le font que par passion. Ce système de bénévolat fait du vol à voile l'école de pilotage la meilleure marché. Dans la même philosophie, les pilotes effectuant les vols d'initiation ne sont pas rémunérés. La participation demandée ne sert qu'à couvrir les frais induits. Nous ne disposons donc pas non plus d'une permanence téléphonique, ni d'un secrétariat ouvert 7j/7. Les personnes avec qui vous serez en contact sont des bénévols: soyez donc indulgents!





© 2016 by Vincent Lebrun pour CAP

  • facebook
  • Google + propre